waranka
Valoriser et Améliorer les Ressources et l'ENvironnement des QUArtiers de Guinaw Rail
  
 
 
 
 
 
  
Historique

Guinaw Rail... Cette expression tirée de la langue wolof signifie littéralement 'derrière les rails'. Cette appelation d'une zone située dans la banlieue dakaroise, précisément au sud de Pikine, symbolise parfaitement la situation exceptionnelle de précarité qui y sévit dans tous les domaines. Faisant une superficie de 180 ha environ, il est bien délimité par trois grandes voies de circulation : la route de Rufisque du pont de Pikine à la poste de Thiaroye, la voie de chemin de fer du pont de Pikine au croisement de Thiaroye et la route de Niayes du croisement avec les chemins de fer à la poste de Thiaroye.
Cet ensemble a été a été découpé en deux communes d'arrondissement : Guinaw Rail Nord et Guinaw Rail Sud séparé par " Tally central du chemin de fer à la route reliant la poste de Thiaroye au camp militaire" (décret 96-745 du 30 août I996 portant création des communes d'arrondissement dans les villes de Dakar, Pikine, Guédiawaye et Rufisque).
Le processus de peuplement de Guinaw Rail a commencé depuis les années 65, résultant d'une politique de déguerpissement de population à Dakar et de la poussée exorbitante de l'exode rural. L'occupation du site s'est ainsi déroulée de manière irrégulière et spontanée, sans aucune planification spatiale. Les parcelles à usage d'habitation y ont été pour la plupart vendues par des propriétaires terriens qui s'en sont appropriés sur la base de biens fonciers hérités de leurs ancêtres (propriété coutumière). Les transactions sont finalisées par de simples actes de vente, les parcelles n'ayant ainsi aucune valeur juridique et réglementaire. Le découpage et la cession des parcelles par les propriétaires terriens obéissaient plutôt à une optique de majoration des bénéfices et ne prenaient pas en compte l'installation d'espaces publics et d'infrastructures de base. Les délimitations et traçages sont effectuées sans l'aide des spécialistes du cadastre et l'urbanisme d'où un manque de manifeste d'homogénéité et de viabilisation avec comme principaux résultats :

  • Voies de communications (ruelles) étroites et tortueuses,
  • Absences de terrains pour équipements collectifs,
  • Insalubrité à cause d'absence de mécanisme d'assainissement
  • Inondations pendant la saison des pluies, etc.
suivant